Des oiseaux comme s'il en pleuvait

Petit inventaire des oiseaux présents dans le jardin.

Le bruant jaune a un fichu caractère

Fin mai 2021, nous avons organisé avec Célestine Formation une promenade ornithologique à la Haie de Morgon et au Flérial, animée par l'ornithologue Sébastien Georgel.


Sébastien Georgel pendant cette séance d'observation

Compétent, pédagogue, sympathique et passionné, celui-ci nous a fait découvrir à la vue ou à l'oreille les nombreuses espèces présentes en ce milieu de printemps, malgré la forte chaleur qui pourtant a tendance à les rendre moins actifs et moins visibles. Il nous a fait parvenir le précieux compte-rendu suivant: "[voici] la liste des espèces d'oiseaux observées au Flérial, à la Haie de Morgon ainsi qu'en périphérie. Il manque quelques espèces communes, certainement présentes, mais qui sont restées discrètes (les pics par exemple).


Sur le Flérial et la Haie de Morgon, on retrouve un cortège d'oiseaux nicheurs associés aux milieux ouverts à semi-ouverts où les strates herbacées et buissonnantes dominent et où les arbres sont encore de petite taille :


- la Fauvette grisette, la plus pionnière des fauvettes, quelques buissons ou un roncier lui suffisent ;

- l'Hypolaïs polyglotte, passereau typique des milieux buissonnants ;

- le Tarier pâtre qui, comme la Fauvette grisette, se contente bien souvent des petites zones de friches entre les cultures et prairies ;

- la Linotte mélodieuse qui recherche une mosaïque d'espaces ouverts pour se nourrir et de zones de buissons pour nicher ;

- le Pipit des arbres, espèce de lisière qui utilise les grands arbres comme postes de chants mais niche au sol, dans la strate herbacée ou sous un buisson ;

- le Bruant jaune qui apprécie les bocages et les écotones. Il a bien régressé dans les paysages agricoles devenus intensifs. La présence de buissons, haies et arbres épars est indispensable mais il niche également au sol comme tu as pu le constater :)

- la Pie-grièche écorcheur qui occupe les secteurs exploités de façon peu intensive. Les densités sont souvent faibles dans les zones de grandes cultures mais elle est encore bien présente dans les paysages dominés par les prairies, riches en haies et en buissons.


Tes terrains sont donc de véritables refuges pour ces oiseaux !


On peut noter aussi la présence de nicheurs remarquables en périphérie immédiate des terrains : la Tourterelle des bois dont les effectifs sont en chute libre, en Europe (-80% depuis 1980) et en France (- 44% sur les 10 dernières années), la Fauvette des jardins dont l'habitat optimum se situe entre celui de la Fauvette grisette (stades pionniers) et celui de la Fauvette à tête noire (stades plus avancés dans la succession avec une végétation plus élevée) ainsi que le Pouillot de Bonelli, le plus méridional des pouillots nicheurs en France, considéré comme rare dans l'Yonne. Dans les champs à proximité du gîte, nous avons observé également le Bruant proyer et la Bergeronnette printanière que tu pourrais tout à fait observer à proximité de tes terrains.


Pour info, sur la base de donnée Faune-Yonne, tu peux consulter la liste des oiseaux observés sur la commune de Volgré : https://www.faune-yonne.org/index.php?m_id=300 (...)"


Liste des espèces identifiées le 31/05/2021:


Chardonneret élégant

Fauvette à tête noire

Grimpereau des jardins

Merle noir

Mésange bleue


Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

Pigeon ramier

Pinson des arbres

Pouillot véloce

Rougegorge familier

Rougequeue noir

Sittelle torchepot

Tourterelle turque


Troglodyte mignon

Troglodyte mignon

Verdier d’Europe

Alouette des champs

Bergeronette grise

Bergeronnette grise

Bergeronnette printanière


Bondrée apivore

Bondrée apivore

Bruant jaune

Bruant proyer

Buse variable

Corbeau freux

Corneille noire


Coucou gris

Coucou gris

Epervier d’Europe

Etourneau sansonnet


Faucon crécerelle

Faucon crécerelle

Fauvette des jardins

Fauvette grisette

Geai des chênes

Gobemouche gris



Grive musicienne

Grosbec casse-noyaux


Hirondelles rustiques

Hirondelle rustique

Hypolaïs polyglotte

Linotte mélodieuse

Loriot d’Europe

Milan noir

Moineau domestique

Pic épeiche


Pic vert pris au piège photo au Flérial

Pic vert



Couple de pie-grièche écorcheur au Flérial

Pie-grièche écorcheur

Pigeon colombin

Pipit des arbres

Pouillot de Bonelli

Roitelet à triple bandeau

Rossignol philomèle


Tarier pâtre

Tarier pâtre

Tourterelle des bois


A la liste dressée par Sébastien Georgel ce jour-là, on peut ajouter quelques espèces observées d'autres jours ces dernières années entre La Haie de Morgon et Le Flérial:

Busard Saint-Martin

Hibou Grand-Duc

Bécassine des marais

Bécassine des marais Perdrix grise

Milan royal

Héron cendré

Héron cendré

Grande aigrette


Cane colvert et ses petits nés au jardin

Canard colvert Chouette effraie Cygne tuberculé


Poule faisane de Colchide

Faisan de Colchide

Grue cendrée

Autant dire qu'il y a une diversité très correcte pour le secteur! Comme quoi, faire en sorte d'accueillir la biodiversité sous toutes ses formes, apprendre à jardiner sans prendre toute la place dans l'écosystème ambiant, ça porte ses fruits!



Vol de grues cendrées dans le ciel de la Haie de Morgon

La Haie de Morgon et le Flérial sont situés en plein dans un couloir migratoire des grues cendrées, qui passent par milliers dans leur ciel chaque année. L'altitude du site et la configuration locale nous permettent de les observer de très près lors de ces vols spectaculaires rassemblant souvent plusieurs grands "V" successifs de plusieurs dizaines d'individus chacun.

152 vues0 commentaire